Saviez-vous que depuis quelques années le type de réclamation numéro 1 au Canada en assurance habitation sont les dégâts d’eau? Selon une étude de l’Institut Canadien des Actuaires, l’eau représente 48% des réclamations, alors que 18% sont des vols et 4% des incendies.
Entre l’inondation, le refoulement d’égout, le bris de tuyauterie, les conséquences du dégel et la négligence des locataires, il n’est pas toujours évident de comprendre ce qui est couvert par les assurances et ce qu’il ne l’est pas. Décortiquons ensemble votre couverture APRIL.

1. Les tempêtes de vent ou de grêle

Les tempêtes de vent ou de grêle, comme celle du printemps 2018, peuvent faire tomber des arbres sur votre propriété ou arracher des bardeaux de votre toit, laissant de fortes pluies endommager l’intérieur de votre unité locative. Si ce type de mésaventure vous arrive, APRIL vous couvre.

2. Les inondations

On se rappelle des inondations du printemps 2017 au sud du Québec, à Calgary en Juin 2013 ou encore à Toronto en Juillet 2013. Ce sont les gouvernements provinciaux et fédéraux qui secourent généralement les sinistrés aux prises avec la crue des eaux grâce à des aides financières d’urgence. Ainsi, les inondations provoquées par le débordement d’un cours d’eau ou un raz-de-marée sont sujettes généralement à une exclusion dans les assurances habitation. Ceci dit, les assurances commerciales peuvent offrir un avenant Inondation moyennant une surprime. Pour obtenir l’avenant Inondation chez APRIL, il vous faut souscrire à une assurance commerciale. Parlez-en à votre courtier.

3. L’infiltration d’eau

Il n’est malheureusement pas rare qu’à la fonte des neiges, de l’eau s’infiltre à travers les murs des fondations de votre logement locatif. Si cette infiltration n’est pas répétée et continue, elle sera couverte par votre assurance locateur APRIL.

4. La fuite ou le bris de conduites d’eau publiques

Les infrastructures canadiennes sont à 63% de leur durée de vie. Le mauvais entretien et l’usure de ces infrastructures provoquent parfois l’éclatement de conduites d’eau propre, qui peuvent s’infiltrer jusqu’à votre bâtiment loué. Ce type de réclamation est couvert par APRIL.

5. Le refoulement d’égout

Lors de fortes pluies, les égouts de votre ville peuvent refouler. Or votre sous-sol est probablement aménagé, comme bachelor ou salle de famille (avec télé, console, système de son…) C’est pour cela que nous vous conseillons fortement d’ajouter l’avenant Refoulement d’égout à votre assurance APRIL pour seulement quelques dollars de plus par an. De plus, il est recommandé d’installer une pompe de vidange et un clapet anti-retour pour réduire le risque de refoulement.

6. Le gel des tuyaux

Durant l’hiver, si votre logement locatif n’est pas suffisamment chauffé, vos tuyaux peuvent rapidement geler et par la suite éclater, provoquant un dégât d’eau important. Lisez nos 10 conseils pour éviter ce problème. Si vous n’avez pas réussi à éviter un dégât d’eau, pas de panique! Reposez-vous sur la protection des dommages par eaux d’APRIL.

7. Le bris de tuyau d’une installation sanitaire

Un défaut de fabrication ou la mauvaise installation d’un tuyau de votre laveuse ou lave-vaisselle mis à disposition de vos locataires peut entraîner l’éclatement de celui-ci et causer un dommage d’eau important en quelques secondes si l’électro était en fonctionnement. Dans ce cas-là, vous pouvez compter sur APRIL.

8. La fuite répétée et continue

Si l’une de vos installations sanitaires, de chauffage ou de climatisation fuit de façon répétée et continue; cela ne sera pas couvert. En effet, vous êtes responsable du bon fonctionnement et de la maintenance de vos installations. Donc tous dommages occasionnés par la rouille, la corrosion ou la détérioration graduelle sont exclus. L’assurance vous vient en aide pour les événements soudains et accidents comme les bris de tuyaux mentionnés aux points 6 et 7.

9. La négligence de votre locataire

Votre locataire s’endort dans son bain et l’eau déborde causant des dommages à votre plancher, voire aux voisins du dessous. APRIL vous indemnisera et aura recours à une subrogation. Cela signifie que nous contacterions l’assureur de votre locataire pour récupérer l’argent qui vous a été déboursé car ce dernier est reconnu légalement responsable des dégâts qu’il a engendré. C’est pour cela qu’il est capital d’exiger à vos locataires d’avoir une assurance Responsabilité Civile.

10. Le bris de piscine

Si les dommages causés par le gel / dégel ou le poids de la glace ne sont pas couverts par notre assurance; la rupture soudaine et accidentelle (en opposition aux fuites répétées et continues) de votre piscine est couverte.

3 conseils pour éviter un dégât d’eau

  • Inspecter et entretenir régulièrement vos installations intérieures et extérieures (étanchéité de la toiture, des fenêtres, drainage des fondations, robinets extérieurs).
  • S’assurer que les descentes pluviales soient au moins à 1,80 m (6 pieds) de la maison et que l’écoulement se fasse vers la rue.
  • Demandez à votre locataire de vérifier les murs et planchers après une période de fortes pluies ou de dégel.

3 choses à faire en cas de dégât d’eau

  • Sécurisez les lieux: couper l’eau et l’électricité.
  • Évacuer, sécher pour éviter la moisissure et prendre des photos des objets trempés.
  • Contactez votre courtier d’assurance pour nous aviser des dommages et vous renseigner sur les démarches à suivre.