L’hiver est là pour un moment ! Voici tout ce que vous devez savoir sur le chauffage d’un logement locatif :

  • Comment éviter que le gel de tuyaux. Le froid est l’une des causes les plus fréquentes de l’éclatement de tuyaux, ce qui peut causer de gros dégâts d’eau.
  • Des conseils sur comment sauver de l’argent sur votre facture de chauffage. Saviez-vous que vous pouvez perdre 25% de votre chauffage à cause des courants d’air froids et des pertes d’énergie ?

 

1.    Comment éviter que les tuyaux gèlent dans votre logement locatif 

Soyez vigilant sur les températures extérieures 

Le froid est la cause principale des fuites ou d’éclatement des tuyaux. L’eau dans les tuyaux de votre bâtiment loué se dilate jusqu’à se transformer en glace. La pression dans les tuyaux augmente jusqu’à l’éclatement. 
Cela engendre généralement des dégâts des eaux significatifs, cause première des sinistres déclarés par les propriétaires de logement locatif.

Quand le chauffage est votre responsabilité

La meilleure façon d’éviter le gel des tuyaux dans votre bâtiment loué est de maintenir une température ambiante au minimum entre 12°C (53°F) et 15°C (59°F) en tout temps. Ceci est valable même si votre propriété est temporairement inoccupée pour rénovation ou entre deux locataires.

Maintenez une température adéquate  

La température idéale pour une pièce la journée se situe entre 18°C (64°F) et 21°C (70°F). La nuit, pour atteindre la température idéale, vous pouvez baisser encore de 2° à 4°C. La Régie du Logement recommande des températures similaires. En savoir plus sur les règles concernant les températures dans les logements locatifs.

Informez vos locataires sur les températures minimales à respecter 

Le réflexe de beaucoup de locataires, en particulier ceux avec moins d’expérience comme les étudiants, est d’éteindre le chauffage lorsqu’ils sont absents du logement pour économiser sur leurs factures.
Pour éviter d’avoir des appels d’urgence pour une inondation, nous vous conseillons :

  • D’informer votre locataire lors de la signature du bail en rappelant qu’il doit maintenir une température suffisante dans le logement pour éviter le gel des tuyaux et donc éviter tout risque d’inondation.
  • Bien indiquer de maintenir le logement locatif au minimum entre 12°C (53°F) et 15°C (59°F) quand il s’absente. Évidemment, ce type d’exigence est plus facile à implémenter une fois que vous avez établi une bonne relation avec votre locataire. Lisez nos 10 conseils ici.

N’oubliez les endroits non chauffés de votre bâtiment loué

Pour le sous-sol, garage ou grenier de votre propriété, pensez à:

  • Isoler les tuyaux,
  • Laisser goutter les robinets d’eau pendant les froids extrêmes, 
  • Vidanger les tuyaux.

Si vous n’avez pas réussi à éviter un dégât d’eau

Pas de panique, reposez-vous sur la protection des dommages par eaux d’APRIL. Considérez la protection Perte de la valeur locative dans le cas où une perte significative obligerait vos locataires à déménager temporairement le temps des travaux, vous laissant sans loyers à percevoir. Pour déclarer un sinistre, veuillez nous contacter.

 

2.    Économisez sur la facture de chauffage de votre habitation louée

Rendez-vous à l’évidence

D’après Ressources Naturelles Canada, le chauffage représente 63% de la facture d’énergie, et 19% juste pour le chauffage de l’eau. Lisez nos 5 conseils pour faire des économies sur la facture de chauffage de votre bâtiment loué.

Isolez votre logement locatif 

Vous pourriez économiser jusqu’à 25% de chauffage en évitant les courants d’air et la perte d’énergie.

  • Promenez-vous à travers votre propriété louée avec une bougie pour vérifier d’où viennent les courants d’air, particulièrement au niveau des portes et des fenêtres. Si la flamme vacille, c’est qu’il y en a! Scellez-les avec des pistolets à calfeutrer ou des bombes aérosols.
  • Fixez des pellicules plastiques sur vos fenêtres. C’est facile et économique ! 
  • Isolez votre grenier, porte de garage, votre sous-sol non aménagé, vos prises, vos arrivées d’eau ou toute autre ouverture vers l’extérieur.

Isolez aussi votre réservoir et les tuyaux de votre chauffe-eau pour économiser jusqu’à 20% sur votre facture de chauffage d’eau. Pour la réduire encore plus? Installez un chauffe-eau sans réservoir.

Rénovez votre bâtiment loué 

  • Comparez les différents systèmes de chauffage disponibles sur le marché, vous pourriez sauver jusqu’à 60% d’énergie (système géothermique)
  • Changez vos fenêtres et économisez entre 12 et 33 % par an sur votre facture.
  • Divisez par 3 la consommation de votre chauffe-eau en installant une pomme de douche à économiseur d’eau, des robinets avec réducteur de débit d’eau, des toilettes  à double chasse.

Entretenez votre système de chauffage en bon état

Au début de l’automne, demandez à votre locataire l’autorisation d’entrer dans le logement locatif pour faire la révision du système de chauffage:

  • Faites ramoner la fournaise avant de la remettre en marche, elle fonctionnera mieux.
  • Dégagez tout meuble ou autre chose qui gênerait la bonne circulation de la chaleur près des appareils de chauffage.

Sensibilisez votre locataire

Ayez une discussion avec votre locataire sur les bonnes pratiques en économie d’énergie:

  • Ouvrir les rideaux le jour pour laisser le soleil chauffer l’habitation
  • Fermer les rideaux le soir pour retenir la chaleur accumulée la journée 
  • Fermer les portes des pièces inoccupées pour éviter que l’air froid ne circule
  • Baisser le thermostat de 2°C.