Que vous fassiez déjà du profit avec votre logement locatif ou que cela soit un investissement pour votre retraite, votre planification financière en dépend. C’est pourquoi vous devez le protéger correctement. L’assurance pour les logements locatifs vous y aide, mais toutes les assurances ne sont pas égales. Lisez 5 exemples où nos produits aident nos assurés à protéger leur propriété. Souvent, l’eau est la source des problèmes des locateurs; en savoir plus sur les dégâts d’eau en lisant notre article.

 

5 exemples qui démontrent pourquoi vous avez besoin d’une assurance pour votre logement locatif

1. Le propriétaire absent a subit un dégât d’eau dans son condo loué

Notre assuré vivait à plus de 15 heures de vol de son logement locatif, situé à Montréal. Son chauffe-eau de 17 ans a fuit et a causé des dégâts dans son logement mais aussi dans les parties communes de l’immeuble de 11 logements. Tandis que nous avons payé rapidement pour les dégâts causés chez lui, l’assureur du syndicat de copropriété a payé le coût des mesures d’urgences ainsi que les dégâts causés dans les parties communes. Comme le stipule clairement la déclaration de copropriété, tous les copropriétaires sont responsables des dégâts causés par leur négligence ou faute; l’assureur du syndicat a cherché une subrogation. Cela signifie qu’ils ont essayé de récupérer de la partie responsable (c’est-à-dire notre assuré) l’argent qu’ils ont payé au-delà des 10 000 $ de franchise que le syndicat de copropriété a dû payer. De toute évidence, tout cela a abouti à un montant très important. Heureusement pour notre assuré, ces coûts étaient aussi couverts par le volet Responsabilité civile du contrat.
APRIL est l’un des rares assureurs qui accepte les propriétaires vivant à l’étranger.

 

2. Un incendie de cuisine causé par un locataire négligent

Le locataire de notre assuré a laissé la cuisine sans surveillance avec quelque chose à cuire, ce qui a causé un feu de cuisinière. Le feu a endommagé la cuisinière, la hotte et a causé des dégâts de fumée dans tout le logement locatif. Le locataire ne pouvait plus y habiter pendant un mois, le temps des rénovations. Nous avons payé pour les mesures d’urgence engagées par notre assuré, la perte du mois de loyer grâce à la protection de la Perte de la valeur locative, le coût de réparation de la cuisine, le nettoyage de la fumée et le remplacement de la cuisinière grâce à la couverture des Biens personnels. Le locataire a été négligent donc nous cherchons une subrogation. Les dégâts s’ajoutent à plusieurs dizaines de milliers de dollars. Sans l’assurance locataire, le locataire peut se retrouver dans une situation financière difficile.
C’est pourquoi chez APRIL, nous vous conseillons toujours de demander à vos locataires d’avoir leur propre assurance de locataire.

 

 

3. Une tentative de cambriolage déjouée par les locataires 

Tard dans la nuit, des cambrioleurs ont tenté de rentrer par effraction dans le logement locatif de notre assuré. Ses locataires courageux ont réussi à faire peur aux coupables. Si rien n’a été volé, les voleurs ont endommagé la porte arrière et le cadre de la porte avec leur pied de biche. Nous avons rapidement remplacé la porte pour sécuriser le logement locatif. Notre assuré a été rassuré que ses locataires soient de nouveau en sécurité chez eux. C’est un bon exemple de bonnes relations entre propriétaire et locataire. Lisez nos 10 conseils pour construire une bonne relation avec vos locataires. Si vous louez votre logement meublé, découvrez notre assurance locateur

 

4. Des vents sévères causent une chute d’arbres et l’envolée de bardeaux

Un quartier entier au Québec a été sérieusement touché par un orage d’été l’année dernière. Par conséquent, deux arbres sont tombés sur le garage de notre assuré, causant des dégâts électriques au niveau du tableau électrique, qui ont entraîné une coupure d’électricité dans la propriété louée. De plus, une partie des bardeaux d’asphalte du logement locatif se sont envolés à cause des vents violents. L’ouverture a provoqué une infiltration d’eau sur le placo du plafond. Notre assuré a été très proactif : il a immédiatement contacté un électricien pour effectuer les réparations et demandé à un couvreur une soumission pour la partie du toit endommagée. Nous l’avons remboursé pour ces dépenses et payé les réparations.
Dans tous les forfaits d’assurance propriétaire d’APRIL, nous couvrons les dégâts causés par la grêle et les tempêtes de vent.

 

5. Refoulement d’égouts dans les toilettes du sous-sol 

Les égouts ont refoulé dans la cuvette des toilettes du sous-sol. Cela a abouti à un débordement d’eau qui a causé des dégâts au placo, à la peinture, à la menuiserie et aux sols de la salle de bain du sous-sol, de la salle de jeux, de la salle familiale et du débarras. Parce que notre assuré avait souscrit à la protection Refoulement d’égouts, les pertes étaient couvertes. En plus de remettre le logement locatif dans l’état où il était avant la perte, nous avons payé le coût de protection du site, l’élimination des déchets, les travaux de plomberie et le nettoyage final. 
APRIL vous recommande fortement d’ajouter la protection Refoulement d’égout à votre assurance de locateur pour être couvert pour des événements similaires.