Lorsque votre logement locatif a subi des dommages dus à un incendie ou un dégât d’eau, vos locataires ne peuvent plus vivre dans ce logement jusqu’à ce que les travaux soient faits. Vous ne collectez pas vos loyers possiblement pendant plusieurs mois. Mais vous devez tout de même payer les factures, impôts et hypothèque pour votre propriété. Évitez ce stress grâce à la protection Perte de la valeur locative.

Si vos locataires sont forcés d’aller vivre temporairement ailleurs

Les catastrophes naturelles comme les incendies de forêt à Fort McMurray ou en Colombie Britannique ont obligé des centaines de locataires à évacuer leurs logements.
Nous avons aussi tous lu dans les nouvelles: des histoires d’incendies domestiques dans des logements locatifs, obligeant à l’évacuation de locataires, comme ces 15 locataires à Sudbury ou à Drummondville.
Et des dégâts d’eau majeurs – que cela soit à cause de vents violents arrachant la toiture ou de plomberie défaillante – peuvent aussi rendre votre logement locatif inhabitable.

Évitez du stress avec la protection Perte de la valeur locative

Vous devez à présent faire face à des semaines voire des mois de travaux pour rendre votre logement de nouveau propre à la location.
Vos locataires ne vous payent pas de loyer puisqu’ils ont été relogés pendant la durée des travaux. Or, votre hypothèque reste toujours à payer. Certaines banques vous autorisent à sauter une à quatre mensualités par an, selon certaines conditions. Vous devez vraiment bien y réfléchir.

Ajoutez à cela les charges à payer (factures d’électricité….). Si vous êtes en retard, vous pouvez avoir des frais de 19,56% par an en Ontario ou de 14.4% au Québec, voire une interruption de service. 
De plus, vous devez encore payer vos impôts pour ce logement locatif.

Pour éviter des difficultés financières, APRIL inclut automatiquement la Perte de la valeur locative dans son offre d’assurance pour les propriétaires. Cela compense les loyers que vous ne pouvez percevoir car le logement inhabitable dû à des dommages assurés. 

Pourquoi vous devez demander à vos locataires d’avoir leur propre assurance

Si une perte majeure à votre bâtiment loué est stressant pour vous, le propriétaire ; c’est aussi angoissant pour vos locataires:

  • Ils doivent trouver un autre endroit pour vivre pendant un moment. L’assurance Locataire couvrirait leurs frais de subsistance (comme la location d’un AirBnB ou la réservation d’une chambre d’hôtel) quand une perte endommage leur logement.
  • Leurs effets personnels ont aussi été endommagés. L’assurance Locataire leur permettrait de remplacer leurs vêtements, meubles ou d’autres objets personnels; car votre assurance de propriétaire ne couverait que vos électroménagers et vos meubles. 
  • Mais le plus important, c’est qu’ils sont peut-être responsables des dommages (par exemple, ils ont causé un feu de cuisine). L’assurance Locataire vous indemniserait (ou tout tiers ayant subi des dommages par leur faute) pour tout dommage causé à votre logement locatif.

Inscrivez une clause dans le bail, obligeant le locataire à avoir sa propre assurance. Chaque année, vous pouvez demander une copie de leur renouvellement pour être sûr qu’ils maintiennent leur assurance. Ce type d’exigence est plus facile à implémenter une fois que vous avez établi une bonne relation avec votre locataire. Lisez nos 10 conseils ici.

Faire face aux autres conséquences d’une perte majeure

Les compagnies traditionnelles d’assurance peuvent ne pas renouveler votre police de propriétaire si:

  • Votre logement locatif a subi des dommages importants
  • Vous avez eu plusieurs pertes au cours des dernières années
  • Votre logement locatif a été inoccupé par des locataires pendant plusieurs mois à cause de travaux.

Pas de panique, APRIL accepte tous les propriétaires et nous serons ravis de vous aider.  Pour déclarer un sinistre, veuillez nous contacter.